produits high-tech reconditionnes

Produits high-tech reconditionnés : bonne ou mauvaise idée ?

Aujourd’hui, la surconsommation est au cœur de tous les sujets. Avec presque 10 milliards d’habitants attendus sur la terre en 2050, si on continue le rythme de consommation actuel, on risque de ne plus avoir assez de ressources à terme. C’est dans cette vision que le concept du reconditionnement de produits high-tech a récemment vu le jour.

L’idée consiste à récupérer des appareils électroniques usagés ou en fin de vie, d’apporter les réparations nécessaires pour les remettre en état sur le marché, prêts à la (re)vente. Sur le papier, c’est une excellente idée pour lutter contre la surconsommation. Mais ces produits sont-ils fiables ? Y a-t-il des risques à utiliser ces produits ? Les réponses tout de suite.

Comment fonctionne le reconditionnement de produits high-tech ?

Avant d’aller plus loin dans cet article, il est important de comprendre comment sont reconditionnés les produits. En fait, le concept est à la fois très simple et un peu technique. Il est très simple dans le sens où il suffit de remettre à neuf des produits usagés, mais en même temps compliqué parce que la tâche n’est pas aussi facile que l’on pense.

Ce qu’il faut savoir avant tout c’est que chaque produit high-tech est composé de plusieurs pièces électroniques indépendantes. Si l’on prend l’exemple d’un smartphone, il y a par exemple l’écran, la batterie, la carte mère, le processeur, le circuit de charge et la liste ne s’arrête pas là. Or, ces pièces ne tombent jamais en panne en même temps. Sur les smartphones reconditionnés qui retournent sur le marché par exemple, ce sont souvent les écrans ou les batteries qui sont défectueux en premier et qui ont été remplacés par des neufs.

Mais le reconditionnement ne se limite pas seulement aux smartphones ou aux tablettes. Il est facile de trouver des ordinateurs reconditionnés sur le marché, des consoles de jeux vidéo, des téléviseurs, des enceintes Bluetooth, etc.

Peut-on se fier aux appareils reconditionnés ?

Concernant la question de la fiabilité, les avis sont plutôt partagés. Il est évident qu’un produit reconditionné soit moins fiable qu’un neuf puisqu’il a déjà été utilisé avant. C’est indiscutable.

D’un autre côté, certains disent que la plupart des appareils électroniques neufs fait l’objet d’une obsolescence programmée. Si tel est le cas, les fabricants limitent donc délibérément la durée de vie de leurs produits. Et si l’on regarde le concept du reconditionnement de ce point de vue, un produit reconditionné risque donc de durer plus dans le temps qu’un produit neuf.

Mais alors, est-ce risqué d’utiliser un produit reconditionné ? Là encore, les avis divergent. On peut voir partout sur internet des batteries de téléphones qui ont purement et simplement explosées. Mais peut-on rejeter la faute aux professionnels qui ont reconditionné les appareils ? Pas vraiment…

Notons d’autant plus que ce genre de mésaventure touche aussi des personnes qui ont acheté des appareils neufs. Nous préférons ne pas nous aventurer sur ce sujet. Nous dirons juste que les risques dépendent des utilisateurs et de la manière d’utiliser les produits. À ce sujet d’ailleurs, nous tenons à vous rappeler qu’il n’est pas conseillé de laisser son smartphone en charge la nuit, et surtout inutile.

Les nombreux avantages des appareils reconditionnées

Le reconditionnement des produits high-tech présente beaucoup d’avantages autant sur le plan environnemental qu’économique. Commençons par le côté économique :

Le reconditionnement d’un smartphone est, bien entendu, largement plus économique que la fabrication à neuf. La nécessité en matière première et en coût de main-d’œuvre diminue. En moyenne, un produit reconditionné coute 70 % moins cher qu’un neuf. C’est une belle économie qui profite surtout aux consommateurs.

Mais le concept du reconditionnement profite aussi et surtout à l’environnement. Selon des chercheurs, l’utilisation d’un smartphone pendant 2 ans ne représente que 5 % à 15 % du carbone produit par celui-ci pendant toute cette période.  Les 85 % à 95 % correspondent au pourcentage de carbone émis lors de la fabrication (extraction des minerais, transformation, assemblage et transport).

Il faut aussi savoir que la quasi-totalité des produits électroniques n’est pas recyclable (le cout du recyclage étant cher, on préfère s’en passer). Inutile de vous parler de l’impact que cette inaction aura sur la planète.

En optant pour un produit reconditionné, vous contribuerez donc la protection de l’environnement. Vous évitez non seulement de produire des déchets non recyclables, mais réduisez aussi l’émission carbone engendrée par la fabrication à neuf. En même temps, vous réduisez la surconsommation. En somme, vous pensez ainsi à l’avenir de la génération future.

L’inconvénient minime

Le seul inconvénient des produits reconditionnés est, à notre avis, le manque de performance. La technologie avance tellement vite en ce moment que les marques ne cessent d’innover chaque année et proposent des appareils avec des options nouvelles. Et n’espérez pas trouver un iPhone reconditionné 3 mois après sa sortie.

Redonnez une seconde vie aux appareils !

Notre avis à propos des produits high-tech reconditionné est clair : foncez ! À moins de faire partie de ceux qui font la queue devant les magasins d’Apple pour se procurer le dernier iPhone, le concept du reconditionnement ne peut que vous plaire. Vous ferez des économies tout en contribuant à la protection de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *